« Ceci n’est pas une lampe… »

Préface du catalogue de Philippe Bresson à paraître en automne 2016.

Ceci n’est pas une lampe…

 

C’est une oeuvre d’art.

 

Les premières sculptures de Philippe Bresson sont de la trempe de l’art d’assemblage, celui des maîtres, John Chamberlain, César, Bernard Pagès. Couleurs vives et monochromes, supports de tôles émaillées, récupérées, compressées, assemblées, transformées en peintures du réel. Autant de pièces uniques. Chacune porte la marque de l’industrie humaine, du savoir-faire, de l’émotion. L’artiste a cette capacité de digérer le monde.

 

Dans les œuvres récentes, les matériaux se sont émancipés et la couleur s’est chargée d’énergie, de lumière. La lumière est devenue omniprésente, elle infiltre la sculpture, comme une injection de vie dans un objet inanimé. La voici, charriée par une coulée de verre qui se libère d’une structure IPN ; la voilà, néon bleu, incisif et joyeux, traversant une pièce de carrosserie corrodée ; Les matériaux, verre, métal, peau, bois, détournés de leur usage premier s’assemblent de façon inattendue, fondus, découpés, marquetés, travaillés comme personne, magnifiés par leur combinaison.

 

Des lampes les dernières créations de Philippe Bresson ? Non, des œuvres, lumineuses, qui ont la puissance de la sculpture et sont dotées d’une âme.

 

L’artiste a cette capacité de transformer le monde.

Sylvie Lecat

Conservateur en Chef du Patrimoine au Musée du Palais Lascaris à Nice.

 

 

82fd74169d291ff89094f1dcc89582a4[[[[[[[[